Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
Sensibiliser & Impliquer les Citoyens - Accompagner les Territoires

Retour
Elise COUTABLE
25 mai 2021
La technique du paillage

La technique du paillage

En mai, le CPIE Chablais-Léman a organisé la première commande groupée de paille bio pour son réseau de jardiniers : au total 40 bottes commandées auprès du GAEC le Regain à Massongy. L’occasion parfaite pour refaire un petit point sur cette technique !

Pailler une culture consiste à couvrir le sol d’un paillis, aussi appelé « mulch » qui peut prendre différentes formes : de la paille bien sûr, mais aussi des branches broyées (BRF), de la tonte de gazon, des herbes sèches, des feuilles mortes, du compost, du fumier frais et pailleux, du carton etc. : à adapter en fonction de ce qu’on a à disposition !

Couvrir le sol a plusieurs avantages :

  • Limite l’évaporation de l’eau : permet de garder la terre plus humide et donc plus d’économies en eau et moins besoin d’arroser ! Tout en protégeant le sol des excès de températures (chaleur brûlante, froid trop brutal, vent desséchant…).
  • Gêne la croissance des herbes sauvages en limitant la pénétration du soleil.
  • Stimule la vie du sol en l’enrichissant quand le paillis se décompose, tout en évitant son tassement (en cas de pluies ou lors des arrosage) et en limitant le lessivage du sol en cas de fortes pluies.

Le paillis peut être mis en place au printemps ou en été, dès qu’il commence à faire chaud. Mais le sol ne doit pas être trop sec. Une épaisseur de 5 à 7 cm permet de laisser respirer le sol.

Cette technique est bien adaptée pour certaines plantes : telles que la tomate, l’artichaut, les choux, la courgette, ou les fraisiers (avec les fruits protégés du contact du sol), mais attention d’autres plantes plus basses n’apprécient pas cette protection, comme l’échalotte, l’ail, l’oignon, le pourpier ou la mâche.

Le paillage est donc l’allier du jardinier tant ses effets sur le sol, la faune et la flore sont importants et diversifiés, tout en lui faisant économiser temps, eau et efforts !

Pour aller plus loin :

Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
Milieux naturels et paysagers
0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
A la recherche d’apiculteurs amateurs !

A la recherche d’apiculteurs amateurs !

En 2021, le CPIE Chablais-Léman travaille sur un nouveau projet en partenariat avec l’APIEME...

Elise COUTABLE
30 novembre 2020
Annulation conférence "Des plantes et des hommes"

Annulation conférence "Des plantes et des hommes"

La conférence « Des plantes et des hommes » du 4 Décembre 2020 est annulée. Elle sera reportée...

Elise COUTABLE
26 novembre 2020
A la découverte des rivières et des zones humides

A la découverte des rivières et des zones humides

La nouvelle année scolaire signe le retour des animations « Contrat de rivières » et “découverte...

Elise COUTABLE
2 février 2021
Participez aux webinaires Phénoclim

Participez aux webinaires Phénoclim

Participez aux webinaires Phénoclim pour échanger avec d’autres observateurs.Il y a maintenant...

Elise COUTABLE
5 mars 2021
Une formation sur le jardinage au naturel

Une formation sur le jardinage au naturel

Une formation sur le jardinage au naturel pour la fondation INFA de Thonon.Pendant 3 journées,...

Elise COUTABLE
5 mars 2021
Les couleurs d’automne étaient en avance en 2020

Les couleurs d’automne étaient en avance en 2020

Comme vous le savez peut-être déjà, le programme Phenoclim permet, grâce aux observations du...

Elise COUTABLE
1 avril 2021